Dans le cadre du Printemps du Numérique, le musée lance le livret numérique à composer soi-même.
Grâce à un logiciel, chaque visiteur est invité à créer son propre livret de visite. Il choisit les œuvres qui lui plaisent ou l’interrogent ; il les photographie et les commente par écrit, audio ou vidéo.
Finalement, cet outil est un prétexte à échanger avec le médiateur du musée, tout en restant autonome. Le visiteur a également la possibilité de repartir avec son livret personnalisé, représentatif de sa visite, de ses ressentis.