Histoire

Au début du IIe siècle avant JC, la ville de Die (Dea Augusta Vocontiorum) compte de nombreux monuments et acquiert un statut de capitale romaine, remplaçant Luc-en-Diois dans cette fonction pour le peuple des Voconces (Peuple Gaulois conquis par Rome). Le titre de colonie semble lui être décerné vers la fin du IIe siècle avant JC ou dans le courant du IIIe siècle alors que, comme le montrent des fouilles récentes, l’agglomération est en crise et des quartiers périphériques sont déjà abandonnés. Une porte monumentale est érigée sur la route en direction des Alpes.

Évolution de la ville

La ville s’entoure ensuite d’un rempart, entre 285 et 305, qui fortifie une surface urbanisée de 25 hectares. La porte monumentale, démontée pierre par pierre, est insérée dans la fortification. Die devient le siège d’un évêché au IVe siècle. Les comtes-évêques, en lutte constante contre les comtes de Valentinois, dirigent la cité.

Le XVIIème siècle à Die

Au XVIIe siècle, Die abrite une académie protestante. La révocation de l’Edit de Nantes va priver les protestants de leur liberté de culte ; face aux exactions, ils sont nombreux à fuir en Europe du nord. Le Musée de Die et du Diois, dans le centre-ville, montre les nombreux et imposants vestiges de l’époque romaine, mais raconte également la préhistoire du Diois, le moyen-âge de cette cité épiscopale et les ravages des guerres de Religion.

Géographie

La ville de Die est située au sud-est de la France dans les Alpes du Sud, au pied du massif calcaire du Vercors et au bord de la rivière de la Drôme. Die et sa vallée sont dominées par la montagne de Glandasse à 2 041 mètres, barrière rocheuse massive et raide composant l’extrémité méridionale du Vercors. La vigne et les coteaux entourent la vallée créant ainsi un écrin végétal à la rivière.

Le climat de Die est partagé entre la Provence toute proche et les influences Alpines du Vercors. Ainsi l’hiver la ville est régulièrement recouvert d’un manteau neigeux, qui laisse place à un été chaud et provençal favorisant ainsi les activités de plein air, le tourisme vert et la baignade. La commune de Die se trouve à environ une heure (60 km) au sud-est de Valence, préfecture du département de la Drôme.

Villes jumelles : Varallo, Italie / Frankenau, Allemagne / Wirksworth, Angleterre / Kiskunfelègyhàza, Hongrie

Altitude
410m
Superficie
57 km2
Distance
650km de Paris
67km de Valence

Terroir

Le vignoble

Blottie aux pieds du massif calcaire du Vercors, aux sources de la vallée de la Drôme, Die bénéficie d’un terroir entre Montagne et Provence. Ensoleillé 300 jours par an il est à l’origine d’un vignoble AOC réputé depuis l’antiquité et qui a donné naissance à la Clairette de Die. Un vin pétillant issu d’une méthode ancestrale reposant sur une fermentation à froid. Un vin frais et fruité qui est aujourd’hui la principale activité économique du Diois, portée par la cave coopérative de Die.

Les plantes aromatiques

Un terroir ensoleillé également propice aux plantes à parfum aromatiques et médicinales : la lavande et le lavandin, la sauge, la mélisse, l’hysope… Une activité principalement biologique qui depuis plusieurs années à permis une diversification économique de la vallée. Extraits végétaux, hydrolats, essences sont commercialisés vers l’Europe entière.

L'élevage ovin et la Transhumance

Die est forte de son patrimoine agricole, notamment l’élevage ovin. Chaque année, une tradition perdure à Die : la Transhumance.
C’est un évènement témoin de la migration périodique des ovins entre les pâturages d’hiver et d’été.
Au programme, vous pourrez rencontrer des éleveurs, faire des promenades, voir des présentations de races de moutons ainsi que des démonstrations de tonte de brebis, flâner dans le marché artisanal, etc. Sans oublier le défilé du troupeau dans les rues de la ville.

Quelques chiffres

Code postal : 26 150
Altitude : 410 m
Population : 4 629 habitants
Superficie : 57 km2
Densité de population : 78 h/ km2